Les moteurs de recherche d’offres d’emploi

Je me suis longtemps interrogé sur la pertinence d’un classement des sites de recherche d’emploi existants. J’étais convaincu qu’il était possible de classer ces différents sites globalement en fonction de leur nature et de leurs contenus – c’est d’ailleurs ce que j’ai fait dans le cadre d’un article publié précédemment sur ce blog.

Ensuite, j’ai trouvé pertinent d’en faire une sélection utile pour soi, adaptée à chaque situation de recherche, en fonction de ses besoins individuels et de son profil de compétences. 

L’article que vous êtes en train de lire vous guidera sur ce dernier aspect.

Lorsqu’on parle de sites de recherche d’emploi, on fait souvent référence aux moteurs de recherche d’offres d’emploi, ces outils performants qui facilitent le ciblage d’offres à travers le web. Aujourd’hui, je vais donc vous parler de quelques-uns de ces outils, connus de tous car diffusés largement.

Concrètement?

J’ai testé pour vous quatre sites en particulier en me mettant dans la peau d’un utilisateur de ces plateformes.

Quels sites allez-vous découvrir ?

➡ Stepstone, Indeed, Jobat et le site du VDAB

L’idée de cette présentation est de vous aider à orienter vos choix en évitant les redondances – de fonctionnalités et d’offres d’emploi – là où c’est possible.

Pour bien commencer, je procéderai en quatre temps : nous commencerons par une présentation des solutions retenues (1) avant d’entrer dans une sorte de tutoriel au niveau de leur utilisation concrète (2). Ces deux parties seront les plus importantes.

Nous verrons quelles sont les « bonnes pratiques », les points forts, épinglés sur base des tests (3). Je finaliserai avec un verdict de fin qui nous interrogera sur le meilleur site tiré de cette comparaison (4).

Parties de l’article

  1. Présentation générale
    1. Stepstone
    2. Indeed
    3. Jobat
    4. VDAB
  2. Guide pour la prise en main : minis tutoriels
  3. Les bonnes pratiques observées
  4. Verdict : le meilleur site de recherche d’emploi?

Présentation générale

Démarrons cette comparaison avec une brève présentation de chaque solution.

Tous les sites retenus – pour rappel, Stepstone, Indeed, Jobat et le VDAB – comprennent en général une variété de fonctionnalités qui viennent ensemble :

  • Un moteur de recherche d’offres d’emploi
  • L’accès à un espace personnel
  • Un tableau de bord visant à faciliter la recherche

Notons que l’accès à un espace personnel ouvre, dans tous les cas, davantage de possibilités, par exemple en termes de personnalisation de la recherche via des suggestions d’offres sur base de son profil et de l’expérience d’autres candidats. C’est une caractéristique commune à tous les sites retenus.

Il y aurait lieu de préciser d’emblée beaucoup d’autres choses à propos de ces sites. Pour un aperçu général de tous les sites de recherche d’emploi existants, je vous renvoie à nouveau vers l’article de présentation.

#1- Stepstone

Stepstone est un moteur de recherche d’offres d’emploi à finalité commerciale fonctionnant comme un « agrégateur » de résultats.

Il s’agit d’une solution appartenant au groupe de presse allemand Axel Springer et qui fait partie du groupe Stepstone. Celui-ci est composé actuellement de 22 marques et a été fondé en 1996 à Oslo (Norvège).

Aujourd’hui, Stepstone est présent dans 23 pays. L’entreprise se compose de plus de 2.500 employés.

👉 Pour en savoir davantage : consultez la hotsheet annuelle sur cette page.

#2 – Indeed

Indeed est également un moteur de recherche d’offres d’emploi à finalité commerciale fonctionnant comme un « agrégateur ». Doté d’un moteur de recherche performant, le site parcourt largement le web à la recherche des résultats les plus adaptés aux critères spécifiés (sur base de plusieurs milliers de sites partenaires).

Filiale de la société mère japonaise cotée en bourse Recruit Co.Ltd., Indeed est une solution pour l’emploi lancée aux États-Unis en 2004. Il s’agit sans conteste d’un des sites commerciaux parmi les plus influents sur le marché en ce qui concerne la recherche d’emploi

À ce jour, Indeed est présent dans 60 pays et est disponible en 28 langues. L’entreprise compte plus de 14.600 employés.

👉 Pour en savoir davantage : consultez les chiffres et les données méthodologiques sur cette page.

#3 – Jobat

Comme ses prédécesseurs, Jobat est un moteur de recherche d’offres d’emploi à finalité commerciale fonctionnant comme un « agrégateur ».

Il s’agit d’une solution belge, leader sur son marché, centrée sur les offres d’emploi, faisant partie de la société de médias flamande Mediahuis. Jobat existe sous forme de journal et de site web.

#4 – VDAB

Le VDAB est un organisme officiel belge chargé de faire correspondre la demande de main d’œuvre à l’offre de travail présente sur un territoire donné, la Communauté flamande.

Le moteur de recherche d’offres d’emploi disponible sur le site représente une des solutions proposées par le service public flamand pour l’Emploi afin de répondre à sa mission principale. Le VDAB dépend directement du Ministre pour l’Emploi flamand en Belgique.

👉 Pour en savoir davantage : consultez cette page d’informations.

Guide pour la prise en main : minis tutoriels

Après cette très courte présentation, entrons directement dans le vif du sujet. Ce qui suit est un mini tuto préparé spécialement pour vous permettre de découvrir le contenu principal de ces sites en un coup d’œil.

Stepstone

À partir de la page d’accueil :

Le site s’ouvre par défaut sur un espace réservé aux candidats.

Cette page présente différentes sections intéressantes pour une personne en recherche d’opportunités : un moteur de recherche d’offres d’emploi (espaces surlignés en jaune, première image ci-dessous), un « job board » pour réaliser ses démarches en ligne (à côté de la flèche jaune).

Un peu plus bas, l’accès à blog comportant des conseils de carrière (encadré bleu, au bas de la seconde image), de l’information sur les salaires moyens – accessibles soit par fonction/métier dans le détails des offres d’emploi, soit de manière générale en complétant un questionnaire et en se connectant à son compte (à côté de la flèche bleue).

Les « plus » en mode connecté :

En mode « connecté », des fonctionnalités supplémentaires s’ajoutent au sein de deux espaces. Le premier ( « Profil » ) est en quelques sortes le point de départ de votre recherche (à côté de la flèche jaune ci-dessous) ; c’est l’endroit où vous allez alimenter les données nécessaires au bon fonctionnement du système de suggestion d’offres d’emploi. Ces données seront essentiellement vos préférences de recherche, vos compétences et expériences professionnelles.

C’est au sein de ce premier espace que vous pourrez également créer des alertes emploi ( « Job Agent » ), vous inscrire à la newsletter et obtenir les premières informations sur les salaires via l’outil « Comparateur de salaires« .

Le deuxième espace (« Mes offres » – encadré jaune ci-dessous) reprend les suggestions d’offres d’emploi à partir de l’historique de recherche sur la plateforme et du profil enregistré. Les offres sauvegardées s’y affichent également ; un aperçu du statut de ses candidatures apparaît afin de garder à l’œil un maximum d’informations.

Évidemment, avec un compte régulièrement utilisé, les différents titres comporteront des offres d’emplois. Il faut donc imaginer cet espace comme un aperçu global des résultats donnés par la plateforme. Sous cette forme, épurée mais efficace, on se rend compte que l’outil offre une prise en main facile.

C’est plutôt un excellent début pour notre comparaison.

Les autres sites proposeront-ils un si bon premier aperçu ?

Indeed

À partir de la page d’accueil :

Le site s’ouvre sur un espace principal qui consiste en un moteur de recherche d’offres à l’aspect plutôt minimaliste.

Un espace « candidats » est accessible après connexion. Celui-ci prend la forme d’un « job board ».

Pour se connecter, il suffit de cliquer sur l’onglet « Connexion » en haut à droite de l’écran. Tous les sites présentés ici suivent le même principe. À partir de là, il sera nécessaire de s’identifier l’aide de son adresse e-mail et d’un mot de passe ou, si ce n’est pas encore fait, de créer son compte.

Les « plus » en mode connecté :

Ici aussi, en mode « connecté », on voit que des options supplémentaires s’affichent à l’écran telles que la possibilité d’éditer son profil, de définir ses préférences d’emploi ( « Mes emplois » ) ou encore de rédiger un avis sur une expérience précédente ( « Mes avis » ). Un autre avantage est que les données provenant des démarches précédemment réalisées sur le site (recherche d’offres, préférences exprimées) sont sauvegardées au sein de l’écran principal.

La page « Mes emplois » (flèche jaune ci-dessous) accessible à partir de la barre de navigation renvoie à toutes les offres sauvegardées par l’utilisateur. En même temps, cet espace intègre un tableau de suivi permettant de faire évoluer le statut de sa candidature.

Un autre espace intéressant sur le site : la page consacrée aux avis sur les entreprises. Celle-ci, accessible à partir de la barre de navigation (voir ci-dessous), rassemble en un seul et même endroit tout ce qu’il faut savoir sur l’entreprise recherchée : informations sur l’employeur (la « marque employeur »), les avis des utilisateurs, les montants de salaires (sur le principe de la notation), les emplois actuellement ouverts, des informations sur les entretiens d’embauche,…

Deux modalités sont proposées par le site : découvrir les avis rédigés à partir de la fiche entreprise ou bien rédiger soi-même un avis sur base de sa propre expérience.

Tant la page consacrée aux offres que celle sur les entreprises offrent une présentation agréable des informations permettant de s’y retrouver facilement. L’utilisation de pictogrammes, de graphiques, d’illustrations et d’informations textuelles équilibrées rendent l’expérience de recherche assez fluide.  

Jobat

À partir de la page d’accueil :

Dans l’espace principal qui s’affiche par défaut, on retrouve un moteur de recherche d’offres assez standard, tel qu’on peut le retrouver sur les sites précédemment présentés.

Les offres d’emploi sont regroupées d’une manière différente un peu plus bas sur la page : par domaines (catégories), par lieux (régions) et sur base des nouvelles entrées sur le site (« nouveaux jobs »).

Le menu de navigation horizontal permet quant à lui d’accéder, entre autres, aux offres d’emploi classées par entreprises (flèche noire ci-dessous).  

Comme sur Indeed, les offres d’emploi sont épinglées au sein de fiches entreprises, classées ici par ordre alphabétique.

Quand on clique sur une des offres figurant parmi cette liste, on découvre une organisation des informations assez similaire à Indeed avec, côté gauche, les intitulés et au centre, tous les détails d’une offre en particulier.

Les « plus » en mode connecté :

L’espace « candidats » accessible en mode connecté offre des possibilités supplémentaires.

Le point de départ sera, comme c’est souvent le cas, l’édition de son profil et le paramétrage de ses préférences ( écrans « Mon CV » et « À propos de moi » ). Le parcours, les compétences et l’expérience seront des éléments indispensables pour affiner sa recherche d’offres dans un second temps ( écran « Jobs pour vous » ).

À partir de là, il sera possible d’atteindre les offres suggérées sur base de son profil ainsi que les offres sauvegardées via la barre de navigation. Les candidatures transmises peuvent aussi y être enregistrées (écran « Candidatures »).

La partie « Newsletters » permet de paramétrer des alertes e-mail et d’activer ou non l’envoi de newsletters thématiques.

Autres espaces intéressants accessible à partir de la barre de navigation générale : un ensemble d’informations pratiques et utiles en complément d’une recherche d’emploi (informations sur les salaires – le « baromètre », des outils pratiques et des tests, des articles sur la recherche d’emploi et la gestion de carrière – voir encadrés colorés ci-dessous).

Les contenus repris sous ces différents onglets sont très pertinents pour les personnes effectuant leur recherche en Belgique. Si tel est votre cas, je vous recommande fortement d’y jeter un coup d’œil.

VDAB

À partir de la page d’accueil :

Comme sur les autres sites, un moteur de recherche d’offres est disponible indépendamment de la création d’un compte « chercheur d’emploi ».

Ce moteur de recherche présente deux champs à compléter pour lancer la recherche : le titre du poste, le nom de l’entreprise ou un mot-clé ( « quoi ? » ), ainsi que le code postal, la ville ou la province recherchée ( « où ? » ).

Dès qu’une recherche est lancée, les résultats apparaissent au sein d’une nouvelle page. Celle-ci contient deux fonctionnalités intéressantes (voir images ci-dessus) : côté gauche, on aperçoit une série de filtres permettant d’affiner la recherche pour un résultat ciblé. Du côté droit de l’écran, on notera la possibilité de trier les offres par date, profil ou en mode « par défaut ».

Un bouton d’aide (en vert côté droit sur l’image) sera toujours disponible afin que le candidat puisse entrer en contact, si besoin, avec le VDAB (par chat, téléphone, e-mail ou dans un des bureaux de l’organisme).

Les « plus » en mode connecté :

Comme sur les autres plateformes proposant des offres d’emploi, un espace « candidat » est disponible en mode « connecté ». Cet espace permet d’activer plusieurs fonctionnalités supplémentaires telles que la suggestion d’offres d’emploi, la sauvegarde de recherches, la création d’alertes par e-mail et l’enregistrement de ses candidatures envoyées.

Sur le site du VDAB, la création d’un compte et l’accès à un espace candidat est à différencier de l’inscription auprès de l’organisme en tant que chercheur d’emploi, même si les deux vont souvent de pair.

(…) la fonction de recherche ne concerne qu’une partie de l’activité proposée par [les] organismes [publics pour l’emploi]. Le but poursuivi par ceux-ci est avant tout d’informer largement le chercheur d’emploi sur le monde du travail, mais également d’aider celui-ci à ‘s’outiller’ via les différentes techniques de recherche d’emploi, d’orienter vers des offres adaptées d’une part et de fournir des services aux employeurs de l’autre

Article sur les sites de recherche d’emploi publié précédemment

L’inscription en tant que chercheur d’emploi permet, entre autres, d’ouvrir l’accès pour la personne à des services, à certains avantages et droits sociaux.

Ce qui étonne à première vue sur le site, que l’on soit en mode connecté ou non, c’est la quantité d’informations disponibles : informations sur la recherche d’emploi, sur l’orientation professionnelle, sur les employeurs mais également sur les droits et devoirs, les formations disponibles, …  C’est une des différences majeures par rapport aux moteurs de recherche d’offres d’emploi.

À partir du menu principal disponible dans la barre de navigation horizontale, on remarque que les trois thématiques principales ( « Emplois » – « Éducation/Formation » – « Orientation » ) se déclinent en sous-thématiques ainsi qu’en services proposés aux personnes en recherche d’emploi (flèche jaune et encadrés colorés ci-dessous).

Les bonnes pratiques observées

Dans cette partie, je fais le point sur les bonnes pratiques observées durant les tests. Je montrerai ce que je pense des différents aspects abordés jusqu’à présent, surtout en ce qui concerne l’expérience utilisateur sur chacun de ces sites.

Pour ce qui est du site du VDAB, j’ai apprécié tous les éléments présents qui, côte à côte, facilitent grandement la recherche. Par exemple, la possibilité de filtrer les résultats de manière précise, le tri des offres sur base de plusieurs critères, l’enregistrement de ses candidatures,…

Au bas de chaque offre, on retrouve une liste d’offres d’emploi suggérées, ce qui encourage l’utilisateur du site à poursuivre sa recherche.

Autre élément appréciable : après s’être connecté à son compte, le système fait apparaître, dans le texte d’une offre, le niveau de correspondance avec le job envisagé.

Notez qu’il est également possible de télécharger un rapport de correspondance (ou de matching) pour cette offre précise.

Un autre aspect intéressant au niveau de l’expérience utilisateur est la possibilité d’accéder à un outil d’exploration du marché du travail. En lançant une requête via le moteur de recherche, un onglet situé à gauche de l’écran apparaît ; celui-ci ouvre alors une nouvelle page et demande ensuite de fournir les informations sur base de son profil ou bien de les introduire soi-même.

Cet outil consiste essentiellement en un support visuel permettant de situer les emplois disponibles sur une carte ET en même temps, de vérifier son niveau de correspondance selon les compétences demandées.  

Stepstone et Indeed peuvent être considérés ensemble car de par leur nature, ils partagent des caractéristiques communes. La première d’entre elles est le volume extrêmement important d’offres d’emploi traitées, ce qui leur donne un avantage compétitif de taille par rapport aux autres sites sur le marché (partenaires ou concurrents).

Au niveau de l’expérience de recherche, j’ai apprécié en particulier les aspects suivants :  

  • Les offres sont regroupées de différentes manières : par domaines (catégories), par lieux (villes ou provinces), par métier (fonction), par entreprises,…

Cette manière de présenter l’information évite, il me semble, de s’enfermer dans une recherche d’emploi monotone.

  • Les pages entreprises reprennent des informations intéressantes : les offres d’emploi ouvertes au sein d’un même employeur, les informations générales sur une entreprise en particulier, les avis laissés par les autres utilisateurs – employés ou anciens employés de ces entreprises,…

Le tout avec une présentation agréable. De plus, des pictogrammes et différents médias sont utilisés afin de rendre les informations lisibles.

  • De nombreux filtres sont disponibles afin d’affiner les résultats d’une recherche

Ce qui peut apparaître comme une contrainte (le volume important d’offres traitées par ces sites) est contrebalancé par la mise en place de ces filtres qui aident à cibler certaines offres en priorité.

De manière générale, ces deux sites offrent le meilleur rapport « quantité (nombre d’offres traitées) / qualité (personnalisation via, par exemple, un large choix de filtres) ». Ce rapport est une métrique essentielle à garder à l’esprit dans le choix de l’un ou l’autre site au cours d’une recherche.

De la même manière que sur le site du VDAB, on constate la présence de suggestions d’offres d’emploi supplémentaires pour aller plus loin (sur base de la similarité et de la proximité du lieu de travail).

Jobat représente le dernier exemple de site considéré ici. Pourtant, comme nous l’avons vu, il contient beaucoup d’informations utiles durant une recherche, ce qui en fait, au niveau de l’expérience utilisateur, un site indispensable à garder sous la main.

En effet, on remarque une variété d’outils, de tests et d’articles sur la recherche d’emploi. Le site et la newsletter se sont également spécialisés dans l’information sur les montants de rémunération dans le cadre de différentes fonctions.

Toutes ces informations sont pertinentes dans la mesure où elles sont parfaitement adaptées à la réalité belge (ce qui est moins le cas pour d’autres sites qui ne s’appuient visiblement que sur un ensemble d’avis récoltés).

Verdict : le meilleur site de recherche d’emploi?

Au risque de vous décevoir, il n’y a pas de grand gagnant à l’issue de cet article comparatif. Comme nous l’avons vu, chaque site présente ses propres particularités. C’est pour cela qu’ils sont complémentaires.

La recommandation générale qui pourra être faite sera d’utiliser un site de type « agrégateur »/moteur de recherche d’offres d’emploi, en complément à d’autres sites présentant des informations spécifiques. Par exemple, un site officiel (selon la région où l’on se trouve) ainsi qu’un ou plusieurs sites spécialisés.

Aussi, deux questions devront être gardées à l’esprit afin de s’assurer d’une orientation vers les solutions adaptées :

  • Quels sites se rapprochent le plus de ce que je cherche ?
  • Quels sont mes besoins – mais également mes droits et mes obligations – durant ma recherche ?

Les sites présentés dans cet article se valent pratiquement tous au niveau de l’expérience utilisateur.   

Une autre manière d’envisager les choses serait de se demander quels sites offrent le meilleur rapport « quantité/ qualité ». De ce point de vue, les moteurs de recherche d’offres l’emportent. Cela ne veut pas dire qu’il s’agirait de n’utiliser que ceux-là ; je le répète, la recommandation générale réside dans la combinaison de trois types de sites (ni trop, ni trop peu).

À partir du moment où vous aurez sélectionné ces sites, utilisez-les réellement régulièrement. Vos suggestions d’offres par e-mail et vos alertes s’affineront par la fréquentation de ces différentes plateformes.

Vous souhaitez recevoir ma newsletter hebdomadaire ?

👉 Suivez le lien par ici : http://eepurl.com/hKrMu5

Vous serez redirigés vers le formulaire d’inscription 😉

À tout de suite!
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.