Les solutions de matching

Certains sites proposant des offres d’emploi font appel à des technologies comme l’intelligence artificielle (IA), l’analyse du « big data » ou de la « smart data ». L’analyse des données (datas) est même devenue aujourd’hui un enjeu crucial dans la perspective de délivrer une information qualitative et « sur mesure ».

Dans le secteur de l’insertion à l’emploi, les acteurs de l’écosystème l’ont bien compris. Qu’ils soient privés ou publics, ceux-ci se sont lancés à des rythmes divers, dans la course de l’ère numérique, l’intelligence artificielle et de la digitalisation des services.

Depuis peu, ces technologies se sont démocratisées et ont été largement diffusées dans de nombreux secteurs. Notons quelques fonctionnalités utiles pour ce qui nous concerne :

Une offre des résultats personnalisés à chaque instant à l’utilisateur (chercheur d’emploi comme employeur) se traduisant par une suggestion d’offres d’emploi ou de candidats

Une analyse des comportements et des tendances afin de soutenir la prise de décision (ex.: quels sont les employeurs en vogue en ce moment? Où se concentre mon « marché » de recherche?)

Une suggestion de conseils, voir un coaching, adaptés au profil candidat

Au cœur de cet enjeu, il est possible d’épingler une fonctionnalité commune à bien des opérateurs de l’insertion, qui repose sur le principe du matching. Plus précisément, je fais référence au matching « candidat-offre d’emploi ».

Qu’est-ce que le « matching »?

De manière générale, on peut dire que le matching est une technique permettant de mettre en relation les candidats et les recruteurs grâce à un algorithme. Cette mise en relation s’effectue à partir d’un certain nombre de critères définis à l’avance, éventuellement pondérés selon l’importance que l’on souhaite leur accorder.

Une des grandes particularités de cette technique est qu’elle permet d’automatiser certains processus, à peu de frais et avec une économie de temps notable.

Certains services publics ou privés ont adopté ce principe. On peut prendre l’exemple des organismes publics pour l’emploi (Actiris, Le Forem, le VDAB,…), certains réseaux sociaux (tels que Linkedin) ou des moteurs de recherche d’offres (Indeed, Glassdoor,…).

Actuellement, dans le domaine de la recherche d’emploi, on parle principalement d’un matching basé sur les compétences et d’un matching « affinitaire » .

Il n’y a pas un mais des « matching »

Si on s’intéresse à cette fonctionnalité parmi les sites proposant des offres d’emploi, on s’aperçoit rapidement que ceux-ci diffèrent dans leur mécanisme de suggestion, notamment du point de vue de la quantité de sources traitées. Certains sites sont connus pour « agréger » des centaines, voir des milliers de résultats, fournissant ainsi, on peut l’imaginer, un tableau assez exhaustif à un moment donné.

Une autre différence réside dans la prise en considération – ou non – dans les systèmes de matching, d’éléments supplémentaires tels que le profil du candidat, les préférences à l’emploi exprimées, l’historique des recherches passées ou encore (moins fréquent) la personnalité.

Dans cet article, nous allons passer en revue trois solutions de matching « candidat-offre d’emploi » existantes afin, où que nous soyons et quelle que soit notre fonction, de pouvoir informer et conseiller en connaissance de cause. Pour cela, je vous propose de passer par une explication des mécanismes à l’œuvre.

3 exemples : « Mijn Loopbaan » , le « Guide des métiers » et Indeed

Partons donc avec trois exemples de services disponibles gratuitement et qui intègrent, à quelques différences près, cette fonctionnalité de matching.

« Mijn Loopbaan » (VDAB)

« Mijn Loopbaan » (« ma carrière » en néerlandais) est un service proposé par le VDAB, organisme public pour l’emploi flamand.

Nous avons en Belgique, la Région de Bruxelles-Capitale où Actiris est compétent pour l’emploi. Au nord, en Communauté flamande, le VDAB est compétent pour cette matière. En Région Wallonne, pour la partie sud du pays, Le Forem assume cette mission et l’ADG pour la Communauté germanophone située au sud-est.

Ce service s’adresse aux chercheurs d’emploi et prend la forme d’un « job board » (« tableau de bord ») visant à regrouper au sein d’un même espace, un ensemble d’informations utiles et adaptées pour :

  • gérer son dossier en ligne
  • mener sa recherche d’emploi
  • interagir avec un(e) coach
  • obtenir des conseils dans sa recherche d’emploi, s’orienter et se former

L’accès à cet espace s’effectue par le biais d’une adresse e-mail ou de son registre national, ainsi que d’un mot de passe personnel.

Écran d’accueil « Mijn Loopbaan »

Cette première solution de matching repose sur les compétences exprimées du candidat. Le système mis en place à l’aide d’algorithmes s’active dès le moment où le profil est complété, en particulier les champs liés à l’emploi souhaité, aux compétences, aux études et aux préférences de travail.

De la même manière, lorsque l’employeur rédige une offre d’emploi, il doit préciser, parmi d’autres éléments, une description des tâches et du profil souhaité pour le poste. Ces éléments sont intégrés à la base de données du VDAB et prennent la forme d’une offre d’emploi qui sera publiée sur le site.

Ensuite, une correspondance peut être établie entre le profil du chercheur d’emploi et les exigences de l’employeur sur base des compétences « matchées ». Le système se base donc sur des données structurées. Il englobe également des données non-structurées telles que les textes insérés dans les champs libres.


➡ Quelques précisions techniques

« Elise » ?

C’est le nom du système de matching utilisé par le VDAB. Actuellement, d’autres opérateurs publics pour l’emploi en Belgique l’ont intégré dans leurs services proposés aux chercheurs d’emploi et aux employeurs.

« Competent » ?

Nous avons parlé d’un matching basé sur les compétences. En fait, ce système repose sur un référentiel composé de fiches-métiers qui porte le nom de « Competent ». Ce dernier provient lui-même du répertoire ROME de Pôle Emploi.

« JobNet » ?

Cet élément contribue à rendre le système encore plus performant. Il s’agit d’une technologie d’intelligence artificielle (IA) s’appuyant sur des données structurées et non-structurées. Quand « Elise » se fonde sur des correspondances grâce à l’utilisation d’un algorithme, « JobNet » complète ces informations en y associant des éléments textuels.

« Open data » ?

Enfin, le fonctionnement décrit ici est ouvert à l’ensemble de l’écosystème, ce qui permet à tous les acteurs d’enrichir leurs offres d’emploi grâce à ces outils (logique de l’ « Open data » ), et in fine de proposer un matching élargi.


Tous les éléments mentionnés amènent « Mijn Loopbaan » à fournir plusieurs suggestions au chercheur d’emploi connecté à son espace : suggestions d’offres sur base du profil, sur base de l’expérience d’autres candidats avec un profil similaire, offres d’emploi similaires,…

Suggestions d’offres sur base du profil
Suggestions d’offres sur base de l’expérience d’autres candidats

Pour le chercheur d’emploi connecté à son espace, il est intéressant de mentionner la possibilité, pour chaque offre d’emploi consultée, de télécharger le rapport de matching correspondant. De plus, une icône très pratique représente visuellement dans quelle mesure la personne s’intègre à cette offre précise.

Niveau de correspondance et téléchargement du rapport de matching

Côté employeurs, différents services – gratuits ou payants – leur sont proposés afin d’accroître leur visibilité auprès des chercheurs d’emploi.

Le « Guide des métiers » (Monkie-Tye)

Le « Guide des métiers » est un système de matching de type affinitaire. Cela signifie qu’il tient compte, dans son fonctionnement, aussi bien des compétence techniques du candidat que ses compétences comportementales (ou « soft skills ») – personnalité, valeurs, savoir-être.

Si l’on en croit son site, le matching « affinitaire » a été créé par la start-up Monkie-Tye ; celle-ci propose aux entreprises des solutions innovantes en matière de recrutement. Le « Guide des métiers » est le fruit d’un partenariat avec Pôle Emploi (l’organisme compétent pour l’emploi en France) afin de mettre à disposition cette solution à toute personne en recherche d’emploi et ce de manière gratuite.

Concrètement, comment cela fonctionne-t-il?

Assez logiquement, la première étape consiste à accéder à son espace en ligne ; la connexion s’effectue soit par le biais d’une adresse e-mail ainsi que d’un mot de passe personnel, soit via son identifiant Pôle Emploi. Cette dernière possibilité de connexion permet d’importer certaines données de son profil « chercheur d’emploi » directement au sein du « Guide des métiers » .

Accès à trois tests professionnels en ligne :

1. le test de personnalité « Big5 »
2. le test sur la dynamique comportementale
3. le test de culture d’entreprise « Culture Fit » (valeurs)

Si l’on crée un profil vierge au départ, il sera demandé de compléter une série d’informations assez courantes dans les systèmes de matching. Par exemple : les expériences professionnelles, les compétences, les langues,…

L’accès à son profil ouvre également la possibilité de passer trois tests complémentaires portant sur les « soft skills » du candidat. Outre l’intérêt qu’offrent les résultats au niveau de la connaissance de soi, on remarque que le système intègre progressivement ces résultats au mécanisme de suggestion qui porte sur deux aspects :

  • les offres d’emploi publiées sur le site de Pôle Emploi
  • les métiers en lien avec son profil.

Sur le site, l’écran « Ma bourse à l’emploi » reprend les toutes les offres d’emploi suggérées avec un niveau de correspondance associé. Quelques filtres (incluant les « soft skills ») permettent de restreindre ou d’étendre les suggestions.

Écran « Ma bourse à l’emploi »

La partie intitulée « Métiers cibles » regroupe l’ensemble des métiers suggérés en fonction du profil (repris ici aussi avec un niveau de correspondance associé).

Écran « Métiers cibles »

Ces deux écrans renvoient tous les deux aux fiches-métiers spécifiques du répertoire ROME dans lesquelles ont été ajoutés les éléments relatifs à la personnalité. Ainsi, il peut être intéressant de télécharger, suite aux tests, son rapport de personnalité et de le comparer aux fiches-métiers ciblées.

Nous avons affaire ici, tout comme avec « Mijn Loopbaan » , à un outil ayant une portée restreinte car limité à un territoire de compétences donné – la France dans le premier cas, la Flandre dans le second.

Bien que nous nous intéressions ici principalement à l’aspect technique, tout utilisateur qui le souhaite pourra toujours passer les tests en ligne dans l’absolu, sans aucun lien avec les offres d’emploi suggérées.

Indeed

Indeed est un site commercial parmi les plus influents sur le marché en ce qui concerne la recherche d’emploi. Il fonctionne sur le principe de l’agrégation de résultats ; doté d’un moteur de recherche performant, le site parcourt largement le web à la recherche des résultats les plus adaptés aux critères spécifiés.

Le réseau d’éditeurs d’Indeed comprend des milliers de sites partenaires parmi lesquels figurent des job boards, des sites d’actualité économique, des sites spécialisés en RH, des éditeurs, des blogs et des moteurs de recherche.

Site indeed, rubrique « FAQ »

Indeed se décline sous la forme d’un site propre et d’une application mobile. Le site s’ouvre sur un espace principal qui consiste en un moteur de recherche d’offres à l’aspect plutôt épuré où, d’entrée de jeu, deux informations sont demandées à l’utilisateur : « Quoi » (intitulé de poste ou entreprise) et « Où » (lieu, ville, commune ou pays).

Écran « Lancer la recherche »

Cette page permet en outre de lancer une recherche comportant des critères avancés, ainsi que de postuler de manière simplifiée à partir de son compte.

Deux autres espaces sont accessibles et délivrent des informations complémentaires sur le principe de la notation de la part des utilisateurs : les « Avis sur les entreprises » et la page « Consulter des salaires » .

Retour sur le premier espace comportant le moteur de recherche. Côté candidat, le fonctionnement du matching repose, de mon expérience, sur trois grands principes :

1. Une agrégation des résultats provenant d’un ensemble de sites emploi partenaires > l’algorithme lance une requête sur plusieurs sites, supprime les doublons et se charge d’afficher les résultat les plus pertinents avec une priorité pour les offres des entreprises qui recrutent.

2. Des résultats personnalisés sur base des critères de recherche sélectionnés par le candidat et des alertes activées > possibilité d’affiner les résultats avec des critères avancés.

3. Une suggestion d’offres d’emploi adaptée et évolutive selon le comportement de recherche sur la plateforme, les préférences déclarées, les compétences reprises dans le profil,… > principe du « machine learning ».

Comme c’est le cas du côté du VDAB, Indeed propose aux employeurs différents services – gratuits ou payants – afin d’accroître leur visibilité auprès des chercheurs d’emploi.

En guise de conclusion

Les systèmes de matching présentés brièvement dans cet article, nous ont permis de parcourir différentes technologies, d’un point de vue « non technicien », afin d’en saisir leur fonctionnement général.

À l’avenir, rappelons-le, nous serons de plus en plus confrontés à des services qui utiliseront des algorithmes et de l’intelligence artificielle pour répondre, notamment, à des difficultés d’ordre économique et social. Le chômage en est un bon exemple.

Cela dit, n’importe quel système de matching ne sera jamais à même de résoudre par lui-même la problématique complexe du chômage et de la remise à l’emploi.

Pour être effective et réellement efficace, la technologie devra s’associer à un savoir-faire humain, capable d’agir avec nuance et intelligence. C’est bien à lui que reviendra, en dernier lieu, le pouvoir de décision.

Vous souhaitez recevoir ma newsletter hebdomadaire ?

👉 Suivez le lien par ici : http://eepurl.com/hKrMu5

Vous serez redirigés vers le formulaire d’inscription 😉

À tout de suite!

4 réflexions sur “Les solutions de matching

Répondre à Anne Lise Libo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.